PROMO en cours…

La doula peut accompagner la transition du rôle de maman à grand-maman
blank

Le passage du rôle de maman à grand-maman est une transition généralement remplie de joie et d’émotions multiples. Cependant, trouver la place de chacun dans ces nouveaux rôles mérite parfois d’être accompagné pour plus de sérénité. En tant que doula, tu pourrais être amenée à faciliter ce passage, c’est pourquoi je te partage ici mes observations personnelles et professionnelles, car il est parfois nécessaire d’accompagner également la nouvelle grand-maman.

 

Mon expérience personnelle teintée de ma pratique de doula

Le jour où sont nées mes premières petites-filles : 

  • ma fille est née mère;
  • son conjoint est né père;
  • mon mari est né grand-père;
  • mes parents sont nés arrière-grands-parents;
  • mes autres enfants sont nés oncles et tante;
  • et je suis née grand-mère.

Tout ce beau monde vibrant d’amour et de joie pour l’arrivée de ces deux petites merveilles! Chacun avec en poche un tout nouveau rôle à jouer, rempli de bonne volonté, d’une dose de craintes et sans aucune expérience préalable.

Pour ma part, j’avais néanmoins deux atouts dans ma manche!

Le premier étant que j’accompagnais depuis quelques années déjà. J’étais donc déjà bien informée par mes clientes des irritants vécus avec leurs parents et beaux-parents. 

C’est bien connu, une grand-mère avertie en vaut deux! 

De plus, je connais parfaitement la valeur de préserver la bulle familiale les premières semaines suivant la naissance. J’en informe mes clients afin qu’ils puissent faire un choix éclairé à cet égard. Je ne pouvais donc pas tout à coup agir à l’encontre de mes convictions professionnelles sous prétexte que je devenais l’aïeule!

Les bottines ont donc suivi les babines, comme il se doit.

Le second? Puisque les parents recevaient un double colis de la cigogne, ils étaient très ouverts à recevoir beaucoup d’aide! Youppie! Nul besoin de se tasser dans un coin à attendre notre tour, ni de les convaincre de notre utilité, quelle aubaine! 

Mais, on s’entend que peu des parents de notre clientèle auront ces atouts en manche. C’est pourquoi il pourrait être pertinent de les accompagner dans ce processus.

 

Encourager les communications

La première chose à faire en tant que doula, est d’encourager les communications intergénérationnelles.  Lorsque la transition du rôle de mère à celle de grand-mère se fait difficilement, c’est souvent que celles-ci sont ne sont pas fluides. 

Prendre le temps, autant pour les parents que pour les grands-parents, d’exprimer ses besoins, sa vulnérabilité, ses craintes, sa fierté, etc. Écouter. 

S’exprimer et écouter, ça crée déjà des merveilles.

 

Encourager la réflexion pour faciliter la transition

J’ai la conviction que la très grande majorité des gens sont animés de bonnes intentions. Cependant, on oublie souvent d’envisager les choses du point de vue de l’autre pour mieux le comprendre.

« Enfile mes chaussures et marche mon chemin, ensuite tu pourras porter un jugement sur moi. » – inconnu

Inviter la future ou nouvelle grand-maman à voir les choses du point de vue de son enfant, c’est souvent gagnant. Encore faut-il qu’elle soit bien informée…

 

Éduquer pour mieux comprendre

Depuis 30 – 40 ans nous sommes passé d’une société qui :

  • valorisait l’autonomie d’un bébé, par exemple… 
    • en le laissant s’endormir seul;
    • en le prenant le moins possible pour ne pas développer de caprices;
  • croyait que pleurer permettait de développer les poumons de bébé;
  • valorisait les préparations commerciales plutôt que l’allaitement maternel;
  • et tant d’autres convictions encore qui ont été défaites par de nombreuses études. 

… à une valorisation de la parentalité proximale. 

Beaucoup de parents de cette époque considèrent ces changements comme étant de nouvelles modes plutôt que reposant sur des études solides. Qui les informe de leur erreur sans les juger? Qui les amène à comprendre qu’il est sain de vouloir être un parent différemment? Et qui les amène à ressentir que lorsque leur enfant souhaite être un parent différent, ce n’est pas un geste contre eux, mais bien pour leur enfant et leur famille? Il y a place à un bel accompagnement des émotions ici.

 

Éduquer différemment : un blâme à l’égard des générations précédentes?

C’est souvent là que le bât blesse. Comme grand-parent, on peut choisir de constater que nos enfants ont accès à des informations leur permettant d’envisager la parentalité sous un nouvel éclairage. Ou on peut choisir de laisser notre égo réagir à ce qu’il considère comme un rejet du parent que nous avons été. Mais l’une des options sera beaucoup plus douloureuse que l’autre!

 

Quel rôle choisiras-tu comme accompagnante?

Qu’en dirais-tu si, en tant que doula, on aidait la transformation de mentalité à s’amorcer? Et si on s’intéressait à l’éducation des nouveaux grands-parents, pour des familles encore plus épanouies? 

On pourrait choisir par exemple de préparer une brochure ou une capsule d’informations s’adressant spécifiquement aux grands-parents, en toute simplicité. Ou n’importe quel autre petit geste tout simple pour favoriser la transition entre le rôle de maman à celui de grand-maman.

C’est souvent dans la simplicité que résident les plus extraordinaires transformations!

Découvrez les nombreuses certifications offertes à la Faculté École Doula Cybèle, de l’École internationale d’accompagnement Cybèle et amorcez une formation stimulante et enrichissante à tous les points de vue.

Rejoignez le groupe d’informations de la Faculté École Doula Cybèle

Date de publication :

  • 6 Fév, 2022
  • © École internationale d’accompagnement Cybèle Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés.

    Autres articles

    Pin It on Pinterest

    Share This