fbpx

SE PRÉPARER À COURIR L’HALLOWEEN

École Cybèle | cybèle
Saviez-vous que le mot Halloween tire ses origines de l’anglais et cela signifiait All Hallow’s eve, donc la veille de la Toussaint, la fête des Morts? 

 

La fête des princesses et des superhéros 

 

Avec nos trésors, mieux vaut être prudent. 

 

Voici donc quelques conseils par rapport au costume d’Halloween que votre petit monstre adoré revêtira : 

 

  • Les costumes devraient être assez amples de façon à pouvoir porter un manteau et des vêtements chauds sous ce dernier pour ne pas attraper froid. 
  • Ils devraient aussi afficher des couleurs vives afin que les automobilistes nous aperçoivent facilement.  
  • De plus, ils devraient comprendre des bandes réfléchissantes pour les rendre encore plus visibles. 
  • Mieux vaut opter pour du maquillage plutôt qu’un masque. Celui-ci a tendance à gêner la vision et/ou la respiration de l’enfant.  
  • Les accessoires connexes (baguette magique, épée, etc.) devraient toujours être faits de matériaux souples. 
  • Il est crucial aussi d’éviter les lentilles de contact qui changent la couleur des yeux; les yeux des enfants sont beaucoup plus sensibles…  
  • Pour être plus écologique, pourquoi ne pas vous procurer votre costume dans une friperie! 

 

À nos marques, prêts, décorez! 

 

Pour nos fameuses citrouilles, il est préférable de dessiner son visage avant de le découper. À l’intérieur, mieux vaut y insérer des lampions aux diodes électroluminescentes ou une chandelle à la cire d’abeille.  

 

Afin de rendre votre domicile des plus sécuritaires pour les vampires et les fées, retirez tous les objets susceptibles de les faire trébucher. Mieux vaut aussi éclairer son allée avec des lumières extérieures. N’est-ce pas le signal indiquant qu’il y a des bonbons à cette maison??? 

 

Si vous avez un chien, gardez-le à l’intérieur de votre domicile, surtout s’il est facilement effrayé ou même surexcité. 

 

Appliquer notre philosophie écologique à cette fête 

 

Afin de vivre cette fête des sorcières et des vampires de façon plus responsable, voici certaines mesures à prioriser. 

 

D’abord, pourquoi ne pas fabriquer soi-même ses décorations extérieures et intérieures en se fournissant à même les matériaux de notre fameux bac de recyclage? Par la suite, pourquoi ne pas les réutiliser année après année? 

 

Si vous décidez de décorer un potiron, pourquoi ne pas recueillir la chair de cette chère citrouille et de la cuisiner de moult façons : pain, gâteau, graines, borani, etc. Compostez ensuite sa coquille. 

 

Lorsque vous déambulez de maison en maison, allez-y à pied et non en voiture. Utilisez une taie d’oreiller en coton au lieu de sacs en plastique pour y loger votre récolte sucrée.  

 

Pour vous éclairer, ayez recours à une lampe de poche munie de piles rechargeables ou fonctionnant aux diodes électroluminescentes (DEL). 

 

La sécurité avant tout 

 

Avant de partir récolter des friandises et autres gâteries, mieux vaut répéter certaines consignes de sécurité simples à nos petits mousses. Après tout, il s’agit d’une célébration; il faut pouvoir en profiter pleinement! 

 

Voici donc cesdites mesures à respecter : 

  • Lorsque vous passez de maison en maison, ne faites qu’un côté de la rue à la fois. Cognez ou sonnez une seule fois, seulement si la maisonnée est éclairée. 
  • Invitez vos enfants à utiliser les mots de politesse tels que s’il-vous-plaît et merci plutôt que de faire des farces plates. 
  • Si vous devez traverser la rue, il serait sage de se rendre de préférence à une intersection que de procéder en diagonale ou même entre deux véhicules. 
  • Demandez à vos enfants de ne pas manger de bonbons avant qu’ils aient été inspectés. Si vous les y autorisez, incitez-les à ranger les emballages dans leur poche au lieu de les jeter sur le trottoir. 
  • Finalement, invitez votre marmaille à être courtois en laissant les plus petits monter dans les escaliers en premier et de ne pas les effrayer inopinément.   

 

Autres choses que des bonbons svp! 

 

Si vous préférez rester au chaud à la maison et faire preuve de générosité aux princesses et chevaliers sonnant à votre porte, voici quelques alternatives intéressantes aux bonbons ultras sucrés. 

 

  • Barres tendres; 
  • Boîtes de jus naturels (et non des boissons sucrées); 
  • Bonbons à base de fruits (purée, jus); 
  • Bonbons fabriqués avec des ressources du Québec (sirop d’érable, miel); 
  • Brosses à dents; 
  • Bulles de savon; 
  • Chocolat noir, de préférence équitable; 
  • Colliers lumineux; 
  • Compotes à boire; 
  • Craquelins aux formes amusantes; 
  • Croustilles aux légumes; 
  • Fruits séchés; 
  • Jouets d’Halloween (araignée, tatouage temporaire, dents de vampire, etc.); 
  • Pâtes à modeler; 
  • Pièces de monnaie; 
  • Sifflets. 

 

Truc : priorisez toujours les plus gros formats de ces produits. Il en résulte beaucoup moins d’emballage. 

 

Rationner la récolte 

 

Afin d’éviter que vos enfants tombent dans l’excès (ou vous aussi, en cachette), voici certaines mesures à mettre de l’avant : 

  • Instaurez un quota journalier de bonbons (pas plus de 3, par exemple). 
  • Cachez la récolte de vos petits monstres hors de leur portée, dans une armoire haute, en autre. 
  • Fabriquez votre propre calendrier de l’Avent en utilisant certaines denrées de cette collecte. 
  • Donnez votre surplus à une banque alimentaire. 

 

Le sucre et ses effets sur les tout-petits 

 

L’Halloween est fort certainement la fête où le sucre est le plus mis de l’avant. Toutefois, ce qui a tendance à exciter les tout-petits est l’effet de la caféine, dans le cas présent, la théobromine présente dans le chocolat. 

 

Il existe deux grandes familles de sucre : celui présent naturellement dans les aliments et celui ajouté artificiellement. Dans tous les cas, mieux vaut ne pas dépasser une consommation journalière de 50 g / jour, ce qui équivaut à 12.5 cuillères à thé. 

 

Gare aux autres appellations des dérivés du sucre : dextrose, fructose, glucose, lactose, maltose, maltodextrine, saccharose et sucrose. 

 

Et aussi aux divers sirops : maïs, malt et glucose. 

 

Dans tous les cas, il est souhaitable de se passer de sucre raffiné, car ce dernier : 

  • Affaiblit le système immunitaire. 
  • Surcharge les glandes surrénales. 
  • Favorise la prise de poids. 
  • Exacerbe l’apparition de carie dentaire. 

 

La carie dentaire 

 

Par définition, la carie dentaire est une maladie qui détruit la structure de la dent, de l’émail vers la pulpe. Les causes sont souvent les suivantes : déminéralisation, alimentation acidifiante, excès de sucre, excès de viande, carence en bons nutriments. 

 

Même si les dents de bébé sont déjà formées dans le ventre de sa mère, leur poussée n’est pas une sinécure. La poussée dentaire apporte son lot d’inconforts (salive et selles plus acides, érythème fessier, diarrhée, eczéma sur les joues, joues rouges, fièvre, salivation excessive, etc.). En tout et partout, bébé aura 20 dents de lait puis ces dernières tomberont pour laisser place aux 32 dents d’adulte. D’ici à ce que les dents soient percées, vous pouvez utiliser une débarbouillette froide et humide pour laver les gencives de bébé. De cette façon, vous empêcherez les bactéries de se nourrir des sucres et de former de la carie dentaire. 

 

Dès l’apparition de la première dent, vous pourrez la brosser à l’aide d’une brosse à poils souples adaptée à son âge avec un dentifrice sans fluor de la quantité d’un grain de riz, une ou deux fois par jour. Visitez annuellement  le dentiste dès l’âge de trois ans. Brossez-lui les dents après chaque repas. 

Afin d’éviter la carie dentaire, voici certains gestes à éviter : 

  • Donner un biberon au lit. 
  • Offrir un biberon de jus. 
  • De faire manger des fruits séchés qui collent dans les dents. 
  • De laisser son enfant se gargariser avec du jus ou une compote. 
  • De lécher la suce de son enfant qui est tombée par terre. 

 

C’est la fête! 

 

Si vous souhaitez organiser une fête pour les jeunes et moins jeunes sur le thème de cette fête orangée et noire, voici quelques collations à servir : 

  • Des pommes trempées dans un caramel de lait maison au sel de mer. 
  • Des agrumes sur lesquelles vous y avez dessiné des visages de citrouilles effrayantes. 
  • Des jus de fruits fraîchement pressés avec des légumes verts (leur couleur bizarre pourrait facilement passer pour un jus d’extra-terrestre ou de bibittes). 

 

 

Miam! 

 

Dites, dès le départ, à vos petits trésors, ne pas manger leurs friandises avant l’inspection de papa ou maman. Jetez toutes celles déballées ou abîmées.  

 

Mieux vaut ne pas faire de troc avec ses amis. On ne sait jamais si votre copain est diabétique ou allergique aux noix et/ou arachides… 

 

Sur ce, gâtez-vous, mais n’oubliez pas de vous brosser les dents !!! 

 

Par Nancy Richard 

 

 

Auteur(s)Nancy Richard

Contact : info@ecolecybele.com

En savoir/lire plus? :  

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir d’autres articles sur le Blog

Visitez notre boutique des Éditions Cybèle

Boutique spécialisée dans les livres « grand public » à destination du bien-être des familles, de même que les manuels de formation, à l’intention de nos écoles et facultés.

Le grand-père d’Olivier est en fin de vie – Tome 1

Le grand-père d’Olivier est en fin de vie – Tome 1

En revenant de la maison, un soir, Olivier apprend une triste nouvelle : grand-papa Paul est très malade et il va mourir bientôt. Ses parents, discutant de la situation, lui proposent de venir lui rendre visite à l’hôpital. Olivier vit cet événement avec une grande...

T’es pas game – format numérique

T’es pas game – format numérique

De la croissance personnelle sexy ça existe? Et pourquoi pas! C’est avec de l’humour, du sarcasme et en parlant des vraies affaires que la coach Marisol Michaud brasse les perceptions juste assez pour vous faire vivre une #facedechevreuil. « De l’autre côté de nos...

Pin It on Pinterest

Share This

Add address

X